Question de point de vue

Le conte est l’un de mes supports de travail privilégiés. Il n’est pas seulement destiné aux enfants mais aussi aux adultes. Grâce à cela, il s’agit de se repositionner, se questionner sur le moment présent.

Il y a des fables ou contes que l’on retient plus particulièrement. Une référence se trouve en fin d’article si tu souhaites approfondir avec ce merveilleux support.

Je voudrai te parler de la fable du Casseur de pierres attribuée à Charles Péguy (1873-1914) . Cette histoire semble étonnamment moderne. Tu as sûrement dû la lire un jour si tu aimes le développement personnel. Dans le cas contraire, la voici juste en dessous.

Étonnamment, cette fable répond à deux questions. Qui crois-tu être ? Que fais-tu de ta vie ?

Je te laisse répondre à ces deux questions en fin d’article. C’est une bonne base pour travailler ton potentiel de vie Ikigai.

« En se rendant à Chartres, Charles Péguy aperçoit sur le bord de la route un homme qui casse des cailloux à grands coups de maillet. Les gestes de l’homme sont empreints de rage, sa mine est sombre. Intrigué, Péguy s’arrête et demande :
– « Que faites vous, Monsieur ? »
– « Vous voyez bien », lui répond l’homme, « je casse des pierres ». Malheureux, le pauvre homme ajoute d’un ton amer : « J’ai mal au dos, j’ai soif, j’ai faim. Mais je n’ai trouvé que ce travail pénible et stupide ».
Un peu plus loin sur le chemin, notre voyageur aperçoit un autre homme qui casse lui aussi des cailloux. Mais son attitude semble un peu différente. Son visage est plus serein, et ses gestes plus harmonieux.
– « Que faites vous, Monsieur ?», questionne une nouvelle fois Péguy.
– « Je suis casseur de pierre. C’est un travail dur, vous savez, mais il me permet de nourrir ma femme et mes enfants. »
Reprenant son souffle, il esquisse un léger sourire et ajoute : « Et puis allons bon, je suis au grand air, il y a sans doute des situations pire que la mienne ».
Plus loin, notre homme, rencontre un troisième casseur de pierre. Son attitude est totalement différente. Il affiche un franc sourire et il abat sa masse, avec enthousiasme, sur le tas de pierre. Pareille ardeur est belle à voir !
« Que faites-vous ? » demande Peguy
« Moi, répond l’homme, je bâtis une cathédrale ! »

Es-tu esclave ou bâtisseur de ta vie ?

Si tu aimes ce genre de fables, je te recommande les livres de Jacques Salomé en édition Livres de Poche

Quatrième de couverture

 » J’ai trouvé ces contes merveilleux de fraîcheur, d’émotion et de profondeur. Ils sont légers, stimulants et en les écoutant j’ai pensé à tel ou tel enfant en difficulté, et j’avais envie de raconter celui-ci ou cet autre qui semblait justement fait pour lui. C’est à leurs parents surtout que je souhaiterais offrir ces métaphores si claires qui leur ouvriraient le monde intérieur caché, intense et parfois douloureux de leur enfant. Je me suis reconnue dans plusieurs de ces histoires car chacune rejoint les possibles de chacun d’entre nous.  » –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.