Remèdes naturels contre le rhume des foins

Éternuements, gorge qui gratte, yeux qui coulent, maux de tête…l’arrivée du printemps annonce l’arrivée des allergies au plus grand désespoir de la plupart d’entre nous. Le rhume des foins ou appelés aussi rhinite allergique est, par définition, une hypersensibilisation à une substance étrangère appelée allergène.

Une période de l’année délicate où l’intensité varie selon les années.

Je peux en parler facilement. Longtemps sujette au rhume des foins, je t’explique pourquoi nous sommes de plus en plus nombreux à déclencher des allergies aux pollens. Ce qui a changé pour moi et comment peut-on se soigner en minimisant les antihistaminiques chimiques.

Il existe quelques solutions naturelles pour traverser cette période en douceur mais je te rappelle que ces conseils ne remplacent en rien une consultation chez ton médecin traitant.

Sache qu’il y en a de plus en plus de personnes allergiques aux pollens dès le mois de mars jusqu’en septembre. Pourquoi et comment est-ce possible ? Les arbres, les graminées seraient-ils de plus en plus nombreux ? Pas tout à fait.

La quantité de pollens s’est-elle multipliée ? En effet, associés au réchauffement climatique, les pollens dans l’air sont de plus en plus nombreux.

Mais ce qui est aggravant pour nous ce n’est pas l’explosion des pollens mais une association de malfaiteurs nommés « pollution environnementale » et « multiplication des pollens ».

Associés les pollens et les particules fines de la pollution atmosphérique  et on obtient des bombes allergisantes qui s’invitent de plus en plus profondément dans nos voies respiratoires.

Il existe encore une troisième raison à l’invasion des allergies. Notre terrain, notre métabolisme, notre immunité sont responsables de notre fragilité face à ses « bombes allergisantes ».

En effet, si ton corps marque une certaine accessibilité aux polluènes extérieurs, les allergies seront d’autant plus présentes et intenses.

Encore une merveilleuse raison de prendre soin en amont de son organisme. Ce conseil tant prodigué par la naturopathie.

Voici quelques remèdes naturels pour te préparer ou soulager cette période difficile liée au rhume des foins

Dan un premier temps, comme on est en plein dans cette fabuleuse période. Je te propose un outil vraiment pratique à télécharger rapidement.

C’est une appli de la RNSA (Réseau National de surveillance aérobiologique). En un clic, tu peux avoir le niveau de pollens dans ta région. Tu peux configurer ALERTE POLLENS afin de spécifier ton niveau d’alerte par notification.

Le numéro un de l’anti-histaminique est L’Estragon Artemisia dracunculus. L’estragon, par sa composition, est parfait pour préparer la période des allergies et soulager une crise.

On l’utilise de différentes façons. La plus simple, 3 gouttes d’HE d’Estragon sur un mouchoir et on le respire un petit moment trois fois par jour (en cas de crise).

Sinon une cuillère de miel et 2 gouttes d’huile essentielle (HE) d’Estragon. Je comprends qu’ingérer 4x/jour une cuillère de miel peut en rebuter quelques uns alors je te propose d’acheter des pastilles neutres pour y apposer les 2 gouttes d’HE d’Estragon.

Parfait pour une prévention au naturel.

Je dois te mettre en garde, l’estragon est photosensibilisant. Ta peau peut réagir au soleil en produisant des tâches pigmentaires. Donc les expositions solaires à éviter pendant le traitement.

Si on a le nez qui coule ou bouché, on utilise aussi l’HE d’Eucalyptus radié.

Quelques gouttes sur un mouchoir à respirer au moins 10 mn. Cela va améliorer la respiration et décongestionner le nez par la même occasion. Efficace !!

Enfin l’ortie Urtica dioica – Tu peux l’utiliser en  tisanes à boire sur ta journée. Ou bien tu peux demander une préparation en capsules auprès de ton herboriste ou pharmacien. L’ortie peut t’aider considérablement.

Et dans notre alimentation ?

Dans notre alimentation, on trouve des aliments qui peuvent t’aider. Ils contiennent des anti-histaminiques naturels et on peut en trouver en abondance.

Il y en a notamment

  • les agrumes,
  • les fraises,
  • les brocolis,
  • les crucifères,
  • le poivron,
  • le raisin,
  • les petits fruits comme les baies (myrtilles, canneberge, groseilles),
  • les cerises
  • et le brocoli.

Leurs compositions en vitamines C pour certains ou en quercétine pour d’autres aident l’organisme à renforcer son immunité et être plus résistant face aux inflammations. De plus, l’un complète l’autre alors autant te dire que c’est le parfait combo.

La quercétine peut être trouvée dans les agrumes, le brocoli, le poivron, les baies, les oignons, l’ail, le thé et les pommes.

Il ne faut pas oublier qu’il y a autant de bons aliments à privilégier que d’aliments à bannir pendant cette période.

Certains aliments peuvent contribuer à l’aggravation des symptômes du rhume des foins.

Comment ? Ces aliments contribuent à développer un terrain accessible aux  inflammation au niveau du nez, des poumons, des yeux dans le cas précis des allergies aux pollens. Il est recommandé de baisser ta consommation de certains produits.

  • Les produits laitiers (surtout à base de lait de vache). Passe aux laits végétaux faits maison, c’est délicieux et super simple à faire.
  • Les grains, en particulier riches en gluten comme le blé que l’on remplace par le quinoa, le riz, les légumineuses et leur farine.
  • Les œufs. Dans tes préparations, tu remplaces 1 œuf par 2cuill !re à café de graines de chia + 30 ml d’eau. (article sur les graines de chia)
  • Le sucre.
  • Les pommes de terre et autres féculents.
  • les aliments frits et les aliments transformés.
Quelques conseils de bons sens à retenir pendant la période des pollens.
  • Un épisode allergique peut s’apaiser si tu te passes de l’eau sur le visage
  • Garde toujours un flacon d’HE d’estragon ou Eucalyptus radié et un paquet de mouchoirs dans ton sac. En cas de crise, c’est efficace.
  • Porte des lunettes lors de tes sorties, cela améliorera les irritations des yeux
  • Bien se laver les cheveux le soir voir prendre une douche chaque jour pour retirer les pollens
  • Aérer la maison de préférence le soir, les pollens sont moins présents en soirée
  • Le linge que l’on fait sécher dehors au soleil peut contenir des pollens.
  • Attention avec les animaux de compagnie qui transportent aussi les pollens, les brosser régulièrement.

Je te souhaite de traverser cette période dans les meilleures conditions possibles.

N’hésites pas à me faire un retour sur tes expériences et peut être d’autres astuces mises en place pendant les crises ou en prévention.

Sources photos :

Pixabay

Pexels

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.