Le bonheur dure trois secondes

En moyenne, nous avons 500 millions d’instants présents durant toute la vie ! Ça paraît improbable et pourtant c’est vrai.

Il serait intéressant de profiter de chacun de ces moments. Il n’est pas question de passer son temps à contempler des fleurs ou des nuages et boire l’eau de pluie mais simplement à ralentir un tant soi peu notre quotidien.

Bien sûr, la vie nous embarque tous dans le tourbillon des actions automatiques, monotones et parfois sans valeur à nos yeux.

Tu sais de quoi je parle, les fameuses pensées que l’on a trop souvent « Je dois… », « Il faut… »

Imagine, tu t’offres la possibilité de ralentir, ne serait-ce que quelques minutes.

Mettre ton téléphone en off, boire ton café en observant son goût et toutes ses saveurs, son odeur, la chaleur qu’il répand dans ton corps et l’énergie qu’il te donne … Reprend quelques respirations profondes et tu peux repartir dans l’aventure de la vie.

Tu viens de t’offrir une parenthèse de quelques minutes en dehors du temps ,de ton quotidien.

Je t’invite à renouveler cela le plus souvent possible.

Il m’est déjà arrivé de m’arrêter en plein milieu d’une tâche à accomplir. De m’assoir devant une fenêtre et de regarder dehors, cela peut intriguer tes collègues. Instinctivement, mon cerveau m’a demandé une pause, ce moment précis, je l’ai accepté. Pendant 15 minutes, je me suis posée devant cette fenêtre, je l’ai ouverte aussi pour respirer de l’air frais quelques minutes à peine. Le temps s’est arrêté. Mes pensées ont essayé de me raisonner « Il faut … » « Tu ne devrai pas… sinon… », elles aussi je les ai mises sur pause. J’en avais besoin. Et tu sais quoi ? Je me suis même félicitée de prendre ce temps.

Ensuite, j’ai repris mes activités. J’avais la sensation d’avoir fais une sieste, j’étais reposée. Je venais d’apprendre à me laisser porter, lâcher prise à cette intuition, cette petite voix qui me disait de me poser.

Depuis ce jour là, je fais un peu plus attention à mon intuition. Les pauses font partie de mon quotidien.

Ma parenthèse de bonheur avait eu lieu, je l’ai étendu à 15 minutes.

Il paraîtrait que le bonheur dure en moyenne trois secondes selon des chercheurs américains.

Pour comprendre cela, je t’invite à entendre « Les antisèches du bonheur » (durée : 18 minutes).

Jonathan Lehmann nous en parle très bien du bonheur. Débordé d’un métier et d’un quotidien qui ne lui convenait plus, il a décidé de partir en quête de lui-même, de son bonheur pendant trois ans. Il nous partage sa vision et ses astuces de bonheur.

http://jonathanlehmann.fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.